Les chroniqueuses MMM vous proposent une sélection de bonnes adresses montréalaises: mode, beauté, bouffe, déco, culture...

L’amour en deux temps

22 mai 2014 , In: Non classé
0

L’amour en deux temps


La nuit transfigurée est la plus récente création du chorégraphe belge Stijn Celis pour les Grands Ballets Canadiens de Montréal. Le programme double présenté au Théâtre Maisonneuve du 15 au 24 mai est livré sur une trame sonore offerte par l’orchestre de la compagnie. La soirée s’ouvre sur le Regard d’Orphée, une interprétation du mythe d’Orphée et Eurydice. Les spectateurs plongent ensuite dans la pièce phare, laquelle est une composition inspirée d’un poème de Richard Dhemel.

Le premier acte raconte la quête désespérée d’un homme accablé par la mort de sa bien-aimée. Perché au dessus de la tombe de sa défunte épouse, Orphée, un musicien d’exception, se remémore douloureusement les instants précédant le départ prématuré de la belle Eurydice. Inconsolable et tourmenté par la perte de sa douce, il entame un périple vers le royaume des morts. Sur sa route, il croisera d’étranges créatures et devra surmonter des obstacles.

Cette œuvre comporte plusieurs influences contemporaines, en plus d’emprunter plusieurs références au théâtre. Au décor très minimaliste viennent s’ajouter les omniprésentes portes, de même qu’un violon, représentation de la passion pour l’art du personnage principal. La dualité entre la vie et la mort se transpose également dans l’esthétisme, notamment par le biais des contrastes de couleur (noir et blanc), ainsi que la composition et la coupe des vêtements. Réunis, ces éléments créent une ambiance puissante et cauchemardesque. En fait, si Tim Burton avait enfanté d’un ballet, c’est probablement à cela qu’il aurait ressemblé.

La deuxième moitié de la soirée met en scène la pièce maîtresse. La nuit transfigurée expose le défi que représente le pardon. Un homme et une femme marchent dans une forêt sombre, à la lueur de la lune. La femme révèle à son amant qu’elle porte l’enfant d’un autre. S’en suit un échange torturé entre les protagonistes, tandis qu’une dizaine de couples se mêlent à la danse.

On assiste à une interprétation plus classique, plus romantique. Les mouvements des danseurs, tout comme les tenues desquelles ils sont vêtus, sont fluides, légers et vaporeux. Une prestation envoûtante qui fera battre votre cœur au rythme des pas de danse.
Bref, un ballet qui vaut doublement le détour!

La nuit transfigurée est présentée au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts jusqu’au 24 mai.

*Crédit Photo: Richard Champagne pour Les Grands Ballets Canadiens


Grands Ballets Canadiens
175 Rue Sainte-Catherine Ouest
514-842-2112
grandsballets.com

Agrandir le plan

 

 

facebook-profile-picture

Florence

Florence est la fondatrice de MMM. Amoureuse du Québec depuis sa plus tendre enfance et Montréalaise d'adoption depuis 10 ans, elle raffole d'Opéra, aime manger, courir dans le Mont-Royal, arpenter les allées du marché Jean-Talon, faire la fête et rire.

Laisser un commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire

Bienvenue les MMM girls sur le site de référence des bonnes adresses et des bons plans à Montréal! Si vous voulez en savoir plus sur MMM, cliquez ici!

InstagraMMM