Les chroniqueuses MMM vous proposent une sélection de bonnes adresses montréalaises: mode, beauté, bouffe, déco, culture...

Experte en Martini

21 juillet 2014 , In: Non classé
0

Se la jouer James Bond


Soyons claires, on ne parle ni de litchi martini ni de appletini ici mais des vrais martinis. En on voit déjà faire la grimace mais savez-vous ce qui fait un bon martini? Wet? Dry? Extra dry ? Et bien ça dépend de votre goût. Et nous comptons bien vous aider à devenir pro en la matière (ca peut prendre quelques essais et erreurs mais c’est normal).

A MMM, nous avons assisté à un petit cours avec Ali Dedianko, une experte du martini de chez Belvédère et croyez-nous, ce ne sont pas les options qui manquent! Nous allons donc voir ça et vous n’aurez plus qu’à tester (et oui une occasion de plus pour aller prendre un verre).

Tout d’abord êtes-vous plus gin ou vodka? Ce sont généralement les deux alcools de base même si la vodka est plus utilisée. L’idéal, c’est de prendre un alcool de bonne qualité c’est-à-dire le genre qui ne goûte pas le désinfectant et qui ne donne pas un mal de tête infernal le lendemain (sous-entendu que vous n’avez pas bu toute la bouteille non plus).

Ensuite vous sentez-vous plus agité ou remué? Si en sortant de chez vous, vous vous sentiez un peu comme James Bond (nous, ça nous arrive des fois) prenez un martini agité. La plupart du temps, cependant, le barman vous le servira plutôt remué parce que c’est plus la norme. Au final, c’est plus une question de préférence car la texture est un peu différente : les martinis remués sont un peu plus doux alors que lorsqu’ils sont agités, les martinis sont un peu plus frais et punchés en bouche (parfait au lunch ou en après-midi!)

Vermouth? Et bien c’est le deuxième élément essentiel d’un martini. Pour la petite info, un vermouth est un vin aromatisé. Ce qui fait la différence (ici) entre les vermouths c’est qu’ils sont plus ou moins sucrés donc une fois de plus c’est une question de goût. Les plus communs sont le Lillet Blanc qui est plutôt sucré et le Martini (oui ça se complique mais on parle de la marque de vermouth présentement) ou le Dolin dry qui eux sont plus secs.

Puis, êtes-vous plus «wet» ou «dry»? ou peut-être même «naked»? Il s’agit, en fait, tout simplement du ratio vermouth/spiritueux. Un martini «wet» aura le double de la quantité de vermouth d’un «dry» pour la même quantité de spiritueux. Ne vous en fait pas pour le calcul, le barman s’en occupe mais en gros, un «dry» sera plus fort qu’un «wet». Et récemment la mode est aux martinis dits «naked», qui eux, comme vous l’aurez deviné, se passent de vermouth.

Olive? zeste de citron? Finalement, la dernière étape: la garniture! On vous offrira plus communément le choix entre une olive et un zeste de citron mais si en fait vous vous sentez plus comme Rockefeller ce soir et bien vous prendrez les deux!

Ca y est, vous êtes fins prêts à vous lancer dans une séance d’expérimentation que ce soit dans votre salon ou en sortant mettre votre barman préféré au défi. Et vous, comment aimez-vous votre martini?

 

 

 

facebook-profile-picture

Mah

À DÉCOUVRIR
25 août 2015

Lunch-à-porter

Bouffe, Myriam
LIRE
28 septembre 2015

Bonlook

Mode
LIRE
10 novembre 2015

Fika Ap

Bouffe
LIRE

Laisser un commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire

Bienvenue les MMM girls sur le site de référence des bonnes adresses et des bons plans à Montréal! Si vous voulez en savoir plus sur MMM, cliquez ici!

InstagraMMM