Les chroniqueuses MMM vous proposent une sélection de bonnes adresses montréalaises: mode, beauté, bouffe, déco, culture...

Françoise Sullivan à la Galerie de l’UQAM

13 janvier 2017 , In: Culture, Myriam
0

Pour bien commencer l’année 2017, la Galerie de l’UQAM accueille pour un mois (seulement) la grande artiste montréalaise Françoise Sullivan, signataire du Manifeste du Refus global de 1948. Ça faisait un moment que je voulais voir une exposition lui être consacrée. J’ai eu l’occasion l’année dernière de voir une de ces œuvres dans l‘expo Do It Montréal (toujours au même endroit), mais cette fois-ci, on nous présente une  rétrospective de son art qui se déroule sur plusieurs décennies.

#vernissage #uqam #francoisesullivan #artvisuel #artcontemporain #tableaublanc

Une photo publiée par Bao Nguyen (@__bao_nguyen) le

Françoise Sullivan est une artiste multidisciplinaire, elle possède une formation en danse qu’elle utilise pour mettre en scène les corps dans les images qu’elle produit. Ses œuvres sont composées de performances, de chorégraphies, de textes, de photographies et de peintures.

Pour l’exercice de cette exposition, certaines créations ont été reconstituées à partir d’archives de l’artiste afin de présenter une démarche sensible, sentie et qui amène surtout à la réflexion.

Parmi les univers qui sont proposés, deux ont particulièrement attiré mon attention. Du fait de mes intérêts pour la danse et la provocation, certaines fois! Les Saisons Sullivan se présentent comme une série de quatre montages photographiques où l’on voit des danseuses exécutées des mouvements chorégraphiés dehors, dans la nature, lors de chacune des saisons qui composent l’année. « La danse est un réflexe, une expression spontanée qui permet à l’Homme de satisfaire son désir de tangence avec l’univers ».

Obscène (1976-2016) est une série de sept épreuves numériques réalisées à partir de portraits de grands intellectuels québécois (dont Paul-Émile Borduas, Jean-Paul Riopelle…) qui ont dû vivre un épisode de censure au courant des années 70. Ce geste posé par le maire Jean Drapeau a grandement troublé toute une génération d’artistes. Françoise Sullivan a repris le qualificatif « Obscène » attribué par l’administration municipale de l’époque et elle a l’étampé sur la photographie des visages des sept artistes concernés.

Sa carrière s’échelonne sur 70 ans. C’est vibrant et inspirant. Ses trajectoires sont resplendissantes. Que vous dire d’autre que d’aller visiter cette exposition. Et vous savez quoi, l’entrée est gratuite en tout temps. Pas d’excuses pour ne pas y aller!

#francoisesullivan #galerieuqam The star of the show ⭐️

Une photo publiée par Mike Patten (@therealmikepatten) le

#FrancoiseSullivan // Murailles et maison, 1977

Une photo publiée par Iosu Aramburu Mantovani (@iosuaramburu) le

facebook-profile-picture

Myriam

Je m'appelle Myriam et je suis au Québec depuis 15 ans. Dans la vraie vie, je suis prof au cégep. Ce que j'aime par dessus tout, c'est la douceur de ma vie familiale. Mais aussi, cuisiner, jardiner, et créer un tas de trucs avec mes mains. À une autre époque, j'ai été rédactrice d'un magazine musical, je me sers de cette expérience pour écrire des articles sur des sujets qui ont piqué ma curiosité.
À DÉCOUVRIR
27 juillet 2016

Le Butterblume

Bouffe, Célia
LIRE
17 décembre 2015

CFIT activewear

Bien-être, Célia
LIRE
13 décembre 2016

6 pâtisseries pour le temps des fêtes!

Bouffe, Florence
LIRE

Laisser un commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire

Bienvenue les MMM girls sur le site de référence des bonnes adresses et des bons plans à Montréal! Si vous voulez en savoir plus sur MMM, cliquez ici!

InstagraMMM